Le lettrage à la main

Depuis l’arrêt du travail à la boutique en mars dernier, et avant de recommencer à prospecter, j’ai décidé d’apprendre quelque chose. Je pensais à l’aquarelle (ça reste dans ma to do) et finalement en me promenant sur Pinterest, j’ai flashé sur des images représentant des mots dessinés. Hop hop hop, création d’un tableau d’inspiration, hop hop hop, petits bonds d’un site à l’autre pour découvrir et apprendre des techniques.

Parmi les liens intéressants, j’ai retenu tout particulièrement le site de Dawn Nicole. Elle est hyperactive, a 10 idées à la seconde, est présente sur tous les réseaux sociaux, propose sur son groupe Facebook des tutoriaux, des vidéos explicatives, des goodies, a un compte Instagram absolument magnifique où elle a créé le #dndchallenge. Un thème par jour, pendant un mois (depuis plusieurs mois) avec soit une petite phrase à dessiner, soit un dessin à faire tout en y incluant le mot-clé du jour. La recherche sur Instagram permet de confronter ses propres créations à celles des autres participants (un petit exemple avec le challenge d’août) et de s’améliorer petit à petit. Une véritable mine d’or!

snip_20160823121252
J’ai aussi adoré l’univers foufou et coloré de Dina Marie Rodriguez, alias LetterShoppe. Je la suis plus particulièrement sur sa chaîne Twitch où elle anime avec beaucoup d’humour et de talent plusieurs heures créatives, plusieurs fois par semaine.

snip_20160823120903

J’ai commencé à pratiquer en tâtonnant en m’efforçant de suivre le dndchallenge du mois de mai. J’ai fait les 31 jours même si je n’ai pas tout partagé sur mon compte Instagram. Une fois la technique en poche, il n’y a plus qu’à pratiquer, pratiquer et pratiquer encore, tout en gardant l’oeil ouvert sur tout ce qui est inspirant. Il y a un minimum de matériel à avoir. Un bon crayon, un porte-mine, des liners de différentes épaisseurs, une bonne gomme, du papier qui glisse bien.

Les débuts:

Photo 23-06-16 21 30 31-2 Photo 5-05-16 00 29 37

Photo 8-05-16 21 44 33 Photo 10-05-16 12 28 57

Photo 10-05-16 10 01 47 Photo 18-05-16 12 45 40

Et puis j’ai eu envie de concrétiser un peu les apprentissages et avoir des avis extérieurs. Et ça a eu l’air de plaire. Il y a toujours des gens qui aiment « pour encourager », d’autres qui trouvent ça joli pour de vrai, je ne sais pas faire la part des choses. J’ai autant besoin d’encouragements que de personnes qui aiment vraiment ce que je fais, donc tout est bon à prendre.

J’adore utiliser la contrainte d’une forme pour écrire quelque chose. Et j’adore l’impression de « lettres-ballons » même si j’ai fait les reflets n’importe comment;

Photo 20-07-16 20 12 02-2 hellomylove

J’ai dessiné le mot « Rebel » et on m’a dit que ce serait beau sur un t-shirt. Comme ça convient bien au personnage, j’ai fait mes expérimentations sur mon fils. C’est devenu son t-shirt préféré, même si la technique est loin d’être excellente. Je teste d’autres techniques et je ferai un article là-dessus un jour.

13718796_10153908663951939_7634065834055496047_n Photo 8-08-16 22 40 47

Suite à la publication du t-shirt d’Elliott, un ami m’a parlé de son projet qui était d’avoir les mots « Bass Klass » sur un t-shirt dans le style Baseball Vintage. On est vite tombés sur la même longueur d’ondes et il semble ravi du résultat. Le t-shirt sera bientôt imprimé!

Photo 2-08-16 14 09 24-2 bassklass2

Je me suis également entrainée sur mon logo. Ca m’a permis de quantifier le nombre d’heures de travail, depuis l’idée de base jusqu’à la réalisation bien concrète. Le logo passe par plusieurs étapes que je détaillerai bientôt, dans un autre article. C’est de cette façon-là que j’ai envie de travailler sur un logo à l’avenir.

Photo 19-07-16 19 54 09-2 logo2016

Je chipotais depuis un moment sur la phrase « Remember to breathe », assez inspirante, que j’avais envie d’imprimer sur un t-shirt pour aller faire du sport (toujours dans le but de tester différents moyens d’impression – home made ou en passant par un imprimeur) et je ne parvenais pas à trouver un équilibre entre les mots. J’avais le « breathe » mais pas le reste, je n’arrivais pas à les placer ensemble. Je n’y ai plus pensé pendant quelques jours et hier, la journée a été particulièrement inspirante et positive. C’est peut-être ça qui m’a permis de rebondir sur une autre vision de la phrase. J’ai finalement opté pour « Breathe in/out, and repeat ». Ce n’est encore que sur le papier. Je ne sais pas encore si je la vectorise (et du coup les lettres du « and repeat » seront plus régulières) ou si je garde cet aspect fait à la main pour le numériser, l’isoler et l’imprimer. Pour les lettres de « Breathe », j’ai utilisé la technique du « bounce lettering » expliquée par Dawn Nicole.

Photo 23-08-16 12 39 35 14021578_10153994173696939_4422482741163907982_n

 

Bon. Donc bientôt:

  • un article sur la réalisation d’un logo de A à Z.
  • un article sur mes expérimentations pour l’impression sur t-shirt.

 

 

 

5 thoughts on “Le lettrage à la main

  • karine

    Le lettrage à la main …. mais quelle bonne idée pour les TPE et particuliers. Une envie particulière, personnalisée et hop hop hop .. Petit pixel le réalise. Je vais te suivre pour un jour vous commander mon envie particulière.

    Répondre
    • 10id

      Hé Karine, coucou! Ce sera avec plaisir 🙂

      Répondre
  • Hélène B

    Merci pour cet article très clair et complet. Ça donne envie, mais as-tu une formation artistique ?

    Répondre
    • 10id

      Pas la formation de base, non. Et je le regrette beaucoup, parce qu’au tout début, c’est ce que je voulais faire (comme quoi, on y revient toujours). A la base, je suis logopède (ou orthophoniste). J’ai longtemps travaillé avec des autistes adultes et lorsque j’ai arrêté, j’ai profité des aides mises en place pour les personnes sans emploi pour apprendre de nouvelles choses (la mise en page créative et l’utilisation des logiciels de la suite adobe.)
      Pour le lettrage par contre, j’ai appris en suivant les vidéos et les conseils, comme dans les liens de l’article. Au départ, il y a quand même une envie d’apprendre et une sensibilité artistique et puis on trouve là où on peut les informations importantes. Je suppose qu’il me manque pas mal de bases. C’est la même chose en photo, je suis auto-didacte et on apprécie ce que je fais (au point de payer pour – mais quand je vois ce que font certains « vrais » photographes, je relativise) mais il manque toujours un petit côté « de fond » qui m’empêche de me sentir vraiment bien dans ce que je fais. L’impression de tromper les gens. Je devrais avoir + confiance en moi mais dés que je parle un peu + de ce que je fais, il y a tjs qqun pour me tomber dessus et qui me rappeler que je n’ai pas de formation.

      Répondre
  • Pingback: Challenge de Lettrage – Petit Pixel

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *